Programme

email Facebook Twitter
Màj : 10 déc. 2018

Principe

programme.jpg

Le programme des partis Tutmondigo est fondé sur deux axes essentiels : la démocratie directe (partage du pouvoir politique) et l'allocation universelle (partage du pouvoir financier).

Par "essentiels" nous entendons le fait que le partage des pouvoirs politique et financier est une condition préalable au traitement efficace de problématiques induites : chômage, dette publique, environnement, flux migratoires, droits des minorités, droits des femmes, ...

Démocratie directe

Nous définissons la démocratie directe comme suit :

  • fondée sur deux principes hiérarchisés :

    1. la primauté du référendum – d'initiative populaire (système DCA) et décisif – sur le principe représentatif de délégation ;

    2. la délégation de pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire :
      • à des délégués non reconductibles, sélectionnés par tirage au sort dans un pool de candidats répondant à des critères de compétence ;
      • à des systèmes open source d'intelligence artificielle, dans le cadre de contrats intelligents ;
  • applicable à tous les niveaux et types de pouvoir :

    • "verticalement" : communal, national, international ;
    • "horizontalement" : législatif, exécutif, judiciaire.

N.B. Les partis Tutmondigo doivent appliquer la DD dans leur fonctionnement interne.

Approfondir : democratiedirecte.net

Allocation universelle

Il s'agit d'adapter le système socio-fiscal au contexte économique, social et technologique du 21° siècle : (i) simplifier le système socio-fiscal ; (ii) égaliser le statut des indépendants avec celui des salariés ; (iii) résoudre la problématique financière du chômage [1] et des pensions ; (iv) déstigmatiser les ayants droits à l'aide sociale ; (v) neutraliser les phénomènes de trappe à inactivité [2] et de non exercice du droit aux aides sociales [3] ; (vi) limiter les écarts de richesse ; ...

Ainsi le montant de l'AU du modèle synthétique approche celui du salaire minimum légal net, soit actuellement environ 1.200 euros/mois dans des pays comme la France ou la Belgique.

Le modèle synthétique d'AU repose sur un changement de paradigme en matière de politique économique :

  • politique monétaire distributive (20% de l'AU) : création monétaire à un rythme relativement constant (fonction de la seule espérance de vie) et distribution périodique de cette création monétaire gratuitement et également entre les personnes physiques [approfondir] ;

  • politique fiscale redistributive (80% de l'AU) : l'actuel système du taux marginal d'imposition est remplacé par la formule du taux d'imposition universel, applicable aux revenus du travail et du capital [approfondir] ;

  • Politique industrielle mixte :
    • le statut de grande entreprise (soit moins de 1% des entreprises) devient monopole public [approfondir] ;
    • les entreprises publiques sont gérées sous statut de coopératives publiques [approfondir] ;
  • politique commerciale conditionnelle : conditionnalisation du libre-échange au respect de normes anti-dumping gérées par une organisation confédérale [approfondir].

Approfondir : allocation-universelle.net

Unicité du programme

Le programme étant le facteur unificateur du jeu Tutmondigo il doit être identique pour tous les partis Tutmondigo. Aucune équipe ne peut donc rien ajouter ni retirer au programme, qui doit être mentionné sur le site ouaib de chaque parti par un lien vers la présente page (*). Le non respect de cette règle entraîne le retrait du site web de l'équipe fautive hors de la liste des partis Tutmondigo (une nouvelle équipe pourra alors la remplacer).

(*) Le nom de domaine et l'hébergement du présent site – qui appartient actuellement à l'initiateur de Tutmondigo – devraient être transférés au plus vite à la coopérative composée des membres de tous les partis Tutmondigo (PS : une autre option pourrait être changer de nom).

La concision du programme (seulement deux points mais essentiels) permet son unicité, ce qui rend possible la mise en compétition des partis Tutmondigo pour obtenir le meilleur résultat électoral, et partant, favorise l'internationalisation du programme et de l'organisation du système Tutmondigo. On peut donc résumer cette stratégie comme suit : concision --> unicité --> compétition --> internationalisation.