x

Pour recommander à des amiEs

  1. sélectionnez l'adresse de cette page :
  2. copiez (Ctrl+C)
  3. collez (Ctrl+V) dans votre message.

tutmondigo.net | màj : 24 avr. 2017 | Propager

Voici le classement des candidats/partis représentés à l'élection présidentielle française 2017, selon la popularité des sites web mesurée par alexa.com (NB : les tableaux ci-dessous ces tableaux ont été mis à jour pour la dernière fois le 23 avril) :

Candidat
Parti
Candidat ou parti
Candidat et parti
Somme des classements

Mélenchon en tête. La présente méthode de prédiction des résultats du premier tour de l'élection présidentielle repose sur l'hypothèse que l'électeur prend en compte l'importance du parti car celle-ci sera déterminante lors de l'élection législative de juin 2017. En appliquant ce principe aux statistiques Alexa il en ressort que Mélenchon arrive en tête devant Macron, et qu'Asselineau/UPR réalise une importante montée en puissance.

Performance d'Asselineau/UPR. Selon le tableau II le parti le plus populaire est l'UPR. Le tableau III présente le classement selon la meilleure valeur entre site du candidat et site de son parti, et l'UPR arive en seconde position. Enfin le binôme Asselineau/UPR se situe en troisième position du tableau IV (qui additionne la popularité du candidat et du parti) ainsi que du tableau V (qui additionne le classement des quatre autres tableaux).

La popularité de l'UPR et, partant, de son fondateur est d'autant plus exceptionnelle que le traitement médiatique d'Asselineau par le milieu journalistique fut globalement dénigrant voire diffamatoire, tandis que Macron est de façon flagrante le grand favori du milieu journalistique. Cette différence de traitement s'explique selon nous par le fait que Macron est le seul candidat résolument europhile, alors que le programme de l'UPR est le seul à être axé sans ambiguïté sur la sortie hors de l'UE et de l'OTAN.

Incohérence statistique. Si l'on compare le classement du tableau III (ou celui du V) avec celui des sondages en retirant Asselineau de la liste on constate que la hiérarchie entre "grands" candidats (cinq premiers) et "petits" candidats (cinq derniers) est identique : ces deux groupes étant constitués des mêmes personnes dans le classement du tableau III comme dans celui des sondages. Mais si l'on prend en compte Asselineau/UPR une incohérence apparaît alors entre classement "Alexa" et classements "sondages", puisque Asselineau/UPR passe de la seconde place (tableau III) à la neuvième ou huitième place (sondages).

Réseaux sociaux. La présente analyse ignore les statistiques basées sur le nombre de "likes" ou abonnés aux réseaux sociaux des candidats, en raison de l'existence d'un marché sur lequel son vendus des paquets de likes/abonnés factices [source1, source2].

François Jortay
Artiste et chercheur

tutmondigo.net | màj : 24 avr. 2017 | Propager